Tout sur la rénovation d’une maison à colombage

 

La rénovation d’une maison consiste à lui conférer son aspect d’origine perdu au fil du temps et des différentes agressions provenant de l’extérieur. 

Cette remise à neuf repose sur différents travaux que nous allons évoquer au sein de cet article. Concernant la rénovation d’une maison à colombage, des interventions supplémentaires sont souvent nécessaires et rendent les travaux plus complexes et souvent plus onéreux.

Cependant, ce type de maison à un charme particulier qu’il fait que les maisons à colombage sont souvent classées et qu’elles font partie du patrimoine historique d’une ville. Il est nécessaire de trouver un artisan connaissant les spécificités de ce type de maison pour être certain que les travaux de rénovation se fassent sans encombrent.

Les étapes principales d’une rénovation de maison

En règle générale la rénovation d’une maison nécessite différentes interventions. Néanmoins, l’envergure des travaux dépend bien évidemment de l’état de la maison, du budget, et de l’aspect que vous désirez obtenir.

Les actions les plus courantes sont :

  • La réfection de la toiture : amélioration de son étanchéité, changement de revêtement, nettoyage, amélioration de l’isolation et changement de style.
  • La rénovation de l’intérieur : réparation des structures abimées (plafonds, sol, murs…) et réaménagement des pièces.
  • Le ravalement de façade : réparation des parties détériorées, application d’un nouveau revêtement, finitions, et nettoyage.
  • L’isolation thermique : toiture, murs, plafonds, planchers, ouvertures.

Bon à savoir : les spécificités de la rénovation d’une maison à colombage

La maison à colombage se caractérise par une ossature en bois composée de pans de bois regroupant des poteaux, des sablières, des tournisses et des décharges. Entre cette ossature on retrouve des murs généralement constitués de briques, de moellons, de torchis ou de plâtre. Cette partie s’appelle le hourdage.

Esthétiquement, la maison à colombage est donc un mélange pans de bois parallèles ou croisés venant encadrer les différentes parties du hourdage. Ce type de maison existe depuis l’Antiquité, même si les techniques et les matériaux ont quelque peu évolué au fil des siècles. En France on retrouve essentiellement ce type de maison en Alsace, Normandie et en Bretagne.

La rénovation d’une maison à colombage doit donc prendre en compte sa structure composée d’une ossature en bois et d’un hourdage. Le but étant de conserver ce style tout en lui redonnant un aspect plus neuf. Une isolation par l’extérieur est donc difficilement envisageable.

De même, il faut entretenir le bois en lui appliquant un produit le rendant plus résistant face aux différents éléments extérieurs : humidité, champignons, soleil, insectes xylophages…

Quel budget faut-il envisager pour la rénovation d’une maison à colombage ?

Forcément, la rénovation d’une telle maison est en moyenne plus élevée qu’une maison classique. Le prix peut facilement dépasser les 20 000 à 25 000 euros pour une rénovation relativement complète.

Néanmoins, ce prix est très variable selon l’ampleur des travaux, les matériaux utilisés, le coût de la main-d’œuvre, les équipements nécessaires pour les travaux (échafaudages…), et l’accessibilité aux différentes parties à rénover.

bouton permettant de demander un devis en ligne

Nos conseils pour réduire le coût des travaux

La première chose à faire est de comparer les différents artisans pour choisir celui qui présente la meilleure offre tout en prenant en compte sa réputation et ses qualifications. Le devis est un outil indispensable pour réaliser ce comparatif, et c’est pour cette raison que nous vous donnons accès à une demande de devis gratuite. Elle vous permet de recevoir un maximum de devis correspondant votre projet.

Profitez également des nombreuses aides financières :

  • Subventions : collectivités territoriales, ANAH (Agence nationale de l’habitat), ADEME (Agence de l’environnement de la maîtrise d’énergie)…
  • Crédit d’impôt pour la transition énergétique
  • Eco-prêt à taux zéro