Tout sur les déductions fiscales concernant les travaux d’isolation thermique

 

L’isolation thermique a un rôle essentiel sur les performances énergétiques d’un bâtiment. Une isolation de mauvaise qualité augmente les pertes de chaleur et les émissions de gaz à effet de serre. Deux indicateurs essentiels du bilan énergétique d’un bâtiment.

Grâce à une bonne isolation thermique, la consommation d’énergie est réduite et découle sur une facture d’énergie moins élevée à la fin de l’année.

Cependant, les travaux d’isolation thermique exigent un investissement relativement élevé qui oscille entre plusieurs milliers d’euros pour une maison à plusieurs dizaines de milliers d’euros pour un immeuble.

Pour réduire cette facture, il existe diverses aides financières, dont des déductions fiscales sur les travaux d’isolation thermique.

Quels sont les différents travaux d’isolation thermique possibles?

L’isolation thermique d’un logement repose sur 4 éléments principaux : le toit, les murs, les plafonds, et les ouvertures extérieures. Chacun d’entre eux peut contenir des ponts thermiques, c’est-à-dire des zones où la barrière isolante est rompue favorisant les fuites thermiques.

Pour y remédier, des travaux d’isolation s’imposent :

  • Réfection de la toiture : amélioration de l’isolation en optant pour des matériaux plus performants. Cette isolation peut se faire par l’intérieur ou l’extérieur.
  • Isolation des murs : ajouter ou remplacer une couche d’isolant en la recouvrant d’un revêtement ou d’un bardage. Elle peut également être réalisée depuis l’intérieur ou l’extérieur du bâtiment.
  • Isolation des plafonds : elle peut être réalisée par les plafonds ou par les planchers.
  • Isolation des ouvertures extérieures : réside dans la qualité des matériaux et leur fixation, mais également dans le vitrage (double ou triple vitrage).

Grâce à ces travaux, il est possible d’obtenir un logement dit « passif », ce qui signifie qu’il consomme autant d’énergie qu’il en produit.

Bon à savoir : les différentes aides non fiscales

La déduction fiscale pour les travaux d’isolation thermique n’est pas l’unique solution pour réduire le coût de ces travaux.

Il est possible de profiter de diverses subventions. Elles sont principalement délivrées par les collectivités territoriales (communes, conseil régional, conseil général…), des organismes tels que l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) et les caisses de retraite. Demandez conseil auprès du service urbanisme de la mairie de votre commune.

L’éco-prêt à taux zéro se révèle particulière intéressant, puisqu’il permet d’emprunter jusqu’à 30 000 euros sans payer d’intérêts. Il est accessible pour les travaux d’isolation thermique sur les bâtiments datant d’avant le 1er janvier 1990. L’entreprise réalisant les travaux doit être certifiée RGE (reconnu garant de l’environnement). De plus, l’éco-prêt à taux zéro est disponible dans la mesure où vos travaux comprennent au moins deux actions sur les 6 suivantes :

  • Installation d’équipements de production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable.
  • Installation, régulation ou remplacement de système de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire
  • Isolation thermique d’au moins la moitié de la surface des murs donnant sur l’extérieur
  • Isolation thermique de la toiture
  • Isolation thermique d’au moins la moitié des fenêtres et remplacement des portes donnant sur l’extérieur
  • Installation d’équipements de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable

En tant que rénovations permettant d’améliorer les performances énergétiques, soulignons que les travaux d’isolation thermique donnent également droit au taux de TVA réduit à 5,5 % au lieu de 20 %. Cette aide vous permet de réduire de 12,08 % le montant total des travaux.

En quoi consiste la déduction fiscale pour les travaux d’isolation thermique?

Comme vu en introduction, les travaux d’isolation thermique donnent droit à une déduction fiscale. Celle-ci prend la forme d’un crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite). Lancé en 2014 à la place du crédit d’impôt développement durable (CIDD), le Cite est mis en place pour les travaux permettant d’améliorer les performances énergétiques d’un bâtiment.

Il est calculé sur le montant des travaux hors coût de la main-d’œuvre.

Quelles sont les conditions à remplir pour avoir le droit à cette déduction fiscale sur les travaux d’isolation thermique?

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique est accessible uniquement si vous respectez certaines conditions. Tout d’abord, concernant les travaux d’isolation il faut qu’ils entrent dans l’une des catégories suivantes :

  • Porte d’entrée donnant sur l’extérieur
  • Volet isolant
  • Matériau de calorifugeage
  • Matériau d’isolation thermique des parois opaques (plancher, plafond, mur, toiture)
  • Matériau d’isolation thermique des parois vitrées (fenêtre, porte-fenêtre, etc.)

Ensuite, il est nécessaire que les conditions suivantes soient également remplies :

  • Les travaux doivent concerner votre résidence principale
  • Celle-ci doit être achevée depuis plus de 2 ans
  • Les matériaux utilisés lors de l’isolation doivent répondre à des caractéristiques précises en matière de performances énergétiques
  • L’ensemble des travaux doit être réalisé par la même entreprise qui doit posséder le label RGE (reconnu garant de l’environnement)

Quels sont les avantages fournis par le crédit d’impôt sur la transition énergétique?

Cette déduction fiscale sur les travaux d’isolation thermique offre une réduction de votre impôt sur le revenu à hauteur de 30 % du montant des travaux d’isolation (la main d’œuvre n’est pas comprise). La déduction est limitée à 8 000 euros pour une personne célibataire, et à 16 000 euros pour un couple soumis à une imposition commune.

Autrement dit, si les travaux coûtent 12 000 euros, vous bénéficiez d’une réduction de 3 600 euros. A partir de 26 666 euros de travaux, la réduction sera toujours de 8 000 euros si vous êtes seul. En couple, à partir de 53 333 euros, la réduction sera toujours de 16 000 euros.

A ces montants peuvent venir s’ajouter 200 euros par enfant en résidence alternée, et 400 euros par personne à charge.

Notre conseil : Trouvez la meilleure offre pour la réalisation des travaux

Si vous désirez profiter de la déduction fiscale sur vos travaux d’isolation thermique, vous devez absolument choisir un artisan possédant le label RGE.

Pour être sûr de faire le bon choix entre les différentes entreprises spécialisées, il est nécessaire que vous procédiez à des demandes de devis. Ces derniers servent à comparer les différents professionnels et à éviter les mauvaises surprises.

Nous mettons à votre disposition une demande de devis gratuite.